Après 1200 kms effectués en voiture et une escale à Oropesa, nous arrivons enfin à Tarifa le mercredi 7 juillet. Dès notre arrivée nous prenons contact avec l’association pour les informer que nous sommes là. Avec moi, il y a Cathy, qui fera la traversée quelques jours après moi, Bernard son mari, qui est là pour nous coacher et Alexandre, leur fils, pour prendre les photos.

sejour-1

Nous apprenons que les conditions météo ne sont pas très favorables et qu’il nous faudra revenir tous les jours pour se renseigner sur un possible départ.
Nous regagnons notre hébergement situé à 70km de Tarifa à El Palmar sur la Costa de la Luz. Nous logeons dans un bungalow du « Surf Paradio » tenu par Catherine et Georges, des français installés là bas.

sejour-2

Cet hébergement se situe dans les dunes au bord de la plage. Nous allons tuer le temps à nous baigner et à faire du tourisme. Le vent est très fort (force 5), on comprend que le coin est un spot réputé pour les véliplanchistes et Kitesurfeurs. Mais ce vent va nous donner un mal de tête horrible et va nous fatiguer bien avant d’avoir effectué la traversée.

sejour-3

Le responsable de l’association, Raphael, tient une boutique au bord du port et organise des excursions en bateau pour les touristes afin d’admirer la vie marine. Nous apprenons que le détroit est rempli de différentes espèces de cétacés et de baleines : dauphins communs, globicéphales, orques, rorquals communs,…

sejour-4

Nous n’avons aucune raison de nous inquiéter, nous ne rencontrerons pas de requins. Nous voilà rassurés ! Il nous explique le déroulement de la traversée et les différentes routes pour rejoindre le Maroc en fonction des courants.

sejour-5

La route traverse le tarmac de l’aéroport tout simplement ! Bien entendu, on va également en profiter pour s’entraîner et prendre quelques photos.

Le samedi après-midi nous passons au magasin de Raphaël, celui-ci nous informe que pour demain la météo semble bonne et que si l’on veut partir il nous faut être là à 6h30 pour avoir les bons courants. Vite, retour au bungalow et derniers préparatifs avant une bonne nuit de sommeil

sejour-6


Lors de nos visites touristiques nous en profitons pour aller sur le rocher de Gibraltar. Là, nous nous apercevons que pour nous y rendre il faut passer la douane (logique puisque c’est un territoire anglais) mais également un passage à niveau … pour laisser passer les avions. Incroyable ! ! !

sejour-7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here