Lac du Bourget 2003: première expérience avec palmes

0
162

Après avoir participé à la traversée de Sète avec palmes en 2002 (voir note du mois d’avril), je décide avec Cathy d’ouvrir mon champ d’épreuves de longue distance et me lance dans la nage avec palmes. Nous nous inscrivons donc au club de La Palme Sétoise. Là, le président Jean Marie, nous fournis des bi palmes appropriées à ce genre de discipline ainsi qu’un tuba frontal.

bourget-1

Je mets donc mes « Zoomers » de la traversée de Sète au placard et j’ai une semaine pour faire des essais avec mon nouveau matériel, car nous nous sommes inscrits à la traversée de 20km dans le lac du Bourget. Pour ce qui est des palmes, pas trop de difficultés, mais pour ce qui est du tuba ce n’est pas évident et je ressorts de l’eau avec les sinus remplis d’eau. Je pars vers le Bourget après avoir pris soin de m’acheter un pince nez et en me disant que normalement tout doit bien se passer.

bourget-2

Là, nous découvrons un nouveau monde, où les nageurs ont une palme unique en forme de queue de poisson (c’est ce que l’on appelle une mono-palme) et d’autres avec 2 palmes comme nous mais avec un gros flotteur pour se reposer dessus (on dit qu’ils nagent avec appui). Habituellement, lors de nos épreuves en eau libre, la combinaison est interdite, mais là elle est autorisée. Heureusement que je le savais et je suis monté avec mon « shorty ». Pour ce 20km, un kayak accompagne le nageur pour le ravitailler.
Dès le départ, je me situe devant avec un nageur en monopalme et un autre avec appui. Nous allons nager ensemble environ 5km après quoi je vais distancer le nageur en monopalme et prendre une légère avance sur celui avec appui. Nous allons longer les bords du lac et découvrir un cadre magnifique avec, entre autre, l’Abbaye de Hautecombe.

bourget-3

5 km avant l’arrivée, je suis toujours en tête, mais un vent de dos vient de se lever et le lac commence à s’agiter. Je vais commencer à éprouver quelques difficultés, surtout avec mon tuba mais également avec la combinaison qui m’oppresse et m’irrite au niveau des épaules. Dans le dernier kilomètre, je vais me faire doubler par le nageur avec appui qui profite avantageusement du vent. Je terminerai 2ème de cette épreuve et assez content pour ce premier essai.
La grosse surprise va être en enlevant mes palmes. Mes pieds sont en sang et c’est assez horrible à voir.

bourget-4

Que c’est-il passé ? Là j’apprends que j’aurais du mettre des chaussons ou de la graisse pour me protéger. D’accord, mais c’est un peu tard pour me donner l’info ! ! ! Je vais avoir du mal à marcher pendant 15 jours. Heureusement la prochaine épreuve avec palmes aura lieu dans 3 mois, en janvier, à Lyon. En tous les cas cela m’a servi de leçon et je mets maintenant des chaussons, un bandage ET de la graisse. Malgré tout, lorsque j’enlève mes palmes, j’ai toujours une appréhension de voir ce que je vais découvrir.
Malgré tout je reste bon pied bon œil !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here